• Les Jardins statuaires, J. ABEILLE

    Les Jardins statuaires, J. ABEILLE

    (003) Divers : au fin fond de ma PAL

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    J'ai connu et obtenu Les Jardins statuaires il y a maintenant presque quatre ans, grâce à deux bouquinistes adorables et passionnés qui m'ont accueillis pendant trois semaines dans leur boutique. Ca a été une expérience formidable et inoubliable, à l'image de ce livre, et je les en remercie pour les deux !!

    Petite mention spéciale pour l'édition en ma possession, qui est sublime et à laquelle je prends un soin tout particulier ! La couverture en carton rigide recouverte de tissu, la quatrième de couverture repositionnable, les écritures dorées... C'est "classe" !

     

    citation les jardins statuaires

     

     

    Quel voyage extraordinaire que celui qui est conté là, entre les domaines où se cultivent les statues comme se cultivent les carottes et les steppes menaçantes et mystérieuses. Hospitalité, rôle de chacun dans la société, passage à l'âge adulte... : tout est réglé comme sur du papier musique. La contrée des jardins statuaires regorge de secrets et de coutumes étranges, livrés par un voyageur sans nom au fil de ses rencontres.

    Car plus que des lieux, se sont des personnages qui guident le narrateur de découvertes en découvertes, le faisant évoluer en même temps que lui-même fait évoluer les domaines sur son passage. Et cela concerne notamment les femmes, recluses dans leur jardin secret à l'abri des regards des hommes ou prostituées, d'abord secondaires puis avec un rôle important avec le temps. C'est un récit riche en descriptions, qui nous plonge dans un univers fantastique, mystique, avec force détails et poésie. Quelques réflexions profondes sur la vie apparaissent, questionnant notre mode de pensée et notre société. J'apprécie particulièrement la fin ouverte, mystérieuse, qui laisse place à l'imagination sur de nombreuses énigmes irrésolues !

     

    citation les jardins statuaires

     

    Plus que l'histoire de Jacques Abeille, c'est l'histoire de ce livre qui est intéressante. En effet, ce roman est passé d'éditeur en éditeur sans jamais voir le jour jusqu'à ce qu'il tombe entre les mains de Bernard Noël (Flammarion). Mais le coup du sort le fait passer inaperçu, puis tomber dans l'oubli le plus total jusqu'en 2004, puis 2010 chez Attila. Il est le premier roman de son auteur et le premier épisode sur les six qui composent le Cycle des contrées.

     

    > ABEILLE, Jacques. Les Jardins statuaires.
    Première édition : Les Jardins statuaires. Paris : Flammarion, 1982.
    Edition présente (de luxe) : Attila-Le Tripode, 2012. 482p.

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    « Dora, B. TOBINLa Petite fille qui aimait trop les allumettes, G. SOUCY »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :